Le poème de Zazou (le pirate)

Cette année, c’est dur, vraiment dur, comme un chemin très boueux avec des branches en travers… Changement d’aesh ou perte de toutes les données de l’application de communication, manque d’adaptations, absences, tablette pleine… on a eu l’impression de tomber plein de fois, de sortir un pied de la boue, ouf, et d’y laisser la chaussure, de voir une grappe de framboises, et de ne pas pouvoir l’atteindre…

Bref, cette année, c’est dur.

Heureusement, de petits rayons de soleil nous accompagnent et nous réchauffent un peu.

Je viens vous parler de l’un d’eux.

Vous vous souvenez du poème ? Celui qui est à la fin de cet article :

Juste après l’écriture de cet article, on a lancé un petit appel à illustrations sur Facebook, comme ça, pour voir, parce que les phrases sont vraiment rigolotes à imaginer…

Il a fallut moins de 10 minutes pour que Caroline Pistinier, illustratrice magique (regardez ce qu’elle fait, ça vous transportera !), réponde présente. Quel généreux et merveilleux cadeau !

Regardez, on a entré les illustrations dans TD Snap, et Zazou le montre à tout le monde. Quelle fierté !

Et on a fabriqué un petit jeu de lecture de phrases, ou Lazare peut lire tout seul, ou écouter les phrases, pour choisir les bonnes images.

Il fait froid, tout est compliqué, mais quand on n’a pas le moral, on relit le poème de Zazou, et ça va mieux…

Florilège qui fait du bien

On est rentrés d’Espagne il y a quelques jours. Zazou et Laniña sont en vacances, Elpapa a repris le travail, et Lamama travaille depuis la maison.

Pour nous faire du bien, j’ai décidé de leur compiler les tout petits moments magiques de ces vacances.

Les vacances en Espagne ont vraiment permis de revenir à l’essentiel de la CAA.

⏲️On a un nouveau rituel par exemple. Tous les jours maintenant, et sur les conseils d’une maman CAA, Lamama écrit la date dans le cahier de vie avec Zazou (le cahier de vie dans TD Snap 😉). Enfin ça c’est l’idéal, parce qu’il y a quand même des jours qu’elle a dus rattraper seule… mais… elle essaye ! Le contenu du cahier de vie, elle essaye (encore une fois) de le faire vraiment avec lui, d’encourager les commentaires (hey! C’est une super situation pour faire des commentaires, l’écriture du cahier de vie, je dis ça je dis rien😁). Bon, j’admets que bien souvent, Zazou ne veut pas participer…au mieux il participe un peu, au pire il est parti au A de samedi ! 😂

Lamama a eu plein d’occasions de faire attention à sa posture, à son rôle de guide, qui doit être présent sans contraindre, et c’est dur !

Ils ont eu plein d’occasions de donner des choix : la boisson en terrasse, le menu dans le supermarché…

Pour une fois Lamama avait prévu un outil papier, avec le vocabulaire de base et le vocabulaire de la mer… (et il manque la combinaison 😳) Zazou a donc eu un moyen de communiquer à la plage, dans l’eau, ou le soir quand la tablette n’avait plus de batterie.🏖️

Et comme je l’ai annoncé, voilà un petit florilège, non exhaustif, de petits moments trop fort de CAA, dans le désordre :

-il dit « gros » quand Lamama lui demande ce qu’il pense d’un barrage.🏞️

-il choisit le menu du soir quand on va faire les courses : purée de pomme de terre et jambon🥔🐖

-il choisit sa boisson à chaque terrasse🍹 Top 3 : jus de pêche, jus d’ananas, et jus d’orange pressée.

-il utilise la page de phrases rapides en espagnol lors d’une visite à des amis.💃

-il dit, sans aide de personne, « pas lunettes » après qu’on lui ait remises sur le nez pour la quinzième fois.😎

-il dit « veux finir » après avoir stationné devant un paysage.

Et bien bien d’autres moments déjà oubliés…

Évidemment depuis le retour il raconte, raconte et raconte encore depuis son cahier de vie, évidemment il parle de bateaux ⛵ 🚢🛥️🚤 (surtout le bateau de pirate 😉)

Cet enfant ne comprends rien, voilà ce que peut penser n’importe qui en le rencontrant…

Mais nous, on sait qu’il n’a jamais autant profité de ses vacances, qu’il n’a jamais autant regardé autour de lui, qu’il ne s’est jamais autant impliqué, qu’il n’a jamais été aussi intéressé. On sait tous les progrès, on sait que cet enfant deviendra Grand.

« Venez comme vous êtes »

La célèbre marque de fast-food a trouvé ce slogan il y a longtemps.

J’aurais voulu l’inventer… pour défendre l’acceptation de tous et non pour le droit à choisir son menu qui fait mal au ventre.

Cette petite phrase est celle qui m’a trotté dans la tête hier, il faut que je vous raconte comment Zazou a été accueilli comme il est.

Hier Lafamilia a retrouvé en Espagne une famille rencontrée il y a 5 ans dans un parc (les parcs en Espagne sont un lieu de vie essentiel, d’ailleurs il y en a partout, comme les cafés, les bancs et tout ce qui peut favoriser les rencontres).

Ces amis nous ont donc invités à leur repas de famille du dimanche, et nous y sommes arrivés comme nous sommes, simplement, et nous avons été accueillis comme nous sommes simplement.

La maman de la famille s’est immédiatement mise à son niveau, lui a demandé de ses nouvelles comme aux autres. La page dans son application de communication que Lamama vient de lui créer a été bien utile ! Quelques phrases essentielles en espagnol et la communication devient possible !

https://youtu.be/CJ6_Oq39ZvQ

Toute la journée, cette maman s’est approchée de Zazou à chaque fois qu’elle le voyait pianoter sur la tablette pour lui demander ce qu’il disait, pour le connaître et le comprendre comme les autres, elle a pris en compte ses goûts et ses choix, lui a parlé comme à un petit garçon.

Le papa et les deux filles ont été incroyablement ordinaires avec Zazou, comme avec les autres. Pas besoin de faire semblant, eux aussi étaient comme ils sont.

La grand mère a joué son rôle aussi, et pas seulement avec sa merveilleuse paella dont Zazou a mangé 2 assiettes. Elle s’est intéressée à la tablette et l’application, a fait le lien avec des connaissances qui pourraient en avoir besoin.

Cette famille ne mesure pas l’importance de cette attitude ordinaire dans la vie de Zazou, et mille mercis ne leur feraient pas comprendre cette importance parce qu’ils font clairement partie de ces gens pour qui chaque humain est important, alors… c’est normal ! Normal, oui. Fréquent, non.

C’est super, mais ça n’est pas tout ! Hier Zazou s’est montré plus efficace dans sa communication, plus intéressé. Il a pris cette maman par la main plusieurs fois, c’est comme ça qu’il crée un lien, qu’il adopte quelqu’un, qu’il lui demande de l’accompagner ou de ramasser son jouet tombé. Elle a accepté sa main à chaque fois, pour l’accompagner, pour l’aider ou pour le plaisir.

Quand la tablette est tombée en panne de batterie, Lamama a sorti le tableau de vocabulaire de base avec le vocabulaire de la mer au dos, c’est mieux que rien. Zazou s’est montré très intéressé et a bien discuté avec Lamama avec ce tableau. Ça aussi ça n’est pas si souvent, mais le contexte était favorable, Zazou s’y sentait bien.

Voilà comment le contexte peut jouer sur : la motivation ? La capacité à se concentrer ? À mobiliser les bonnes compétences au bon moment ? À oser participer à une conversation ?

Le contexte joue sur le bien être, c’est peut être ça la base finalement…

Cette famille ne comprend pas plus ou mieux Zazou que les autres, elle n’a pas plus de compétences, elle accepte simplement les gens comme ils sont. Simplement.

Merci.

Écrire sans pré-requis !

On profite des vacances pour faire un petit partage !

Sur TD snap (anciennement Snap core first) on peut imaginer et créer un peu tout ce qu’on veut.

Alors voilà un petit jeu pour écrire des phrases de façon automatique, comme les surréalistes, en choisissant un mot, ou groupe de mots, à chaque page.

Le thème, c’est les vacances !

On choisit quand ça se passe,

puis où,

puis qui,

puis ce qu’il fait,

et enfin avec quoi.

Ça donne par exemple : Le weekend à la montagne un pirate navigue sur un vélo.

C’est la première phrase écrite par Zazou !

Pour les utilisateurs de TD snap, vous pouvez télécharger ce jeu ici ! (Edit : le lien a été changé, le jeu a été amélioré grâce à la participation d’une autre maman 😘)

https://www.mytobiidynavox.com/psc/snapcorefirst/151379

Je dois vous dire que le pirate est le personnage préféré de Zazou depuis qu’ils ont travaillé sur ce thème en classe. D’ailleurs, dans une autre version de ce même jeu, il en a écrit un poème que je vous livre ici !

La nuit à l’école la neige fait bouillir un pirate.

Parfois à la piscine le cheval croque un pirate.

Chaque matin sur la mer la saucisse me donne un pirate.

Parfois à l’école la maîtresse promène un pirate.

À midi dans la voiture la souris fait bouillir un pirate.

La nuit sur la mer la saucisse lave un pirate.

À midi dans la voiture la neige promène un pirate.

Parfois dans la voiture la girafe lave un pirate.

La nuit sur la mer la maîtresse écoute un pirate.

Parfois à la piscine la girafe me donne un pirate.

Évidemment on peut changer le vocabulaire en fonction de la saison, de ses passions ou d’un thème travaillé !

À vous de jouer !

Mon surnom c’est Zazou, et toi ?

Les deux mois qui viennent de s’écouler ont été extrêmement difficiles pour Lospadres. J’écrirai peut être un article un jour sur l’enfer du parcours de scolarisation… je suis encore trop triste, trop en colère pour le faire…

Mais hier, un moment magique ! Un trésor de CAA qui fait chaud au cœur.

Hier on a rencontré une marionnettiste, Félicité Chauve…

Elle a accueilli Zazou en lui laissant une marionnette, puis elle lui a présenté son coq, en chantant ! Le bonheur…

À la fin, elle demande :

-Mais comment tu t’appelles ?

Avec l’aide de Lamama, Zazou répond :

-Je m’appelle Lazare.

-Quel âge tu as ?

Lamama guide Zazou pour aller à la bonne page puis le laisse répondre :

-J’ai 8 ans…

Mon surnom c’est Zazou, et toi ?

-Oh super ! Moi mon surnom c’est Féfé !

Voilà comment nous avons rencontré Féfé, MERCI.

MERCI d’avoir discuté avec Zazou, d’avoir pris le temps de rencontrer le petit garçon.

Nos cœurs sont gonflés de bonheur… nous nous reverrons 😉

Et pour la réflexion théorique : ce petit « et toi ? », il change tout !

Quand on a des troubles de la communication, il est très difficile d’initier ou de relancer une conversation. Ce « et toi ? », ajouté en fin de phrase dans le bouton, c’est un petit coup de pouce pour donner du pouvoir, le pouvoir d’interpeller, de surprendre en questionnant… et ça marche !

CAAraoké des mots de base n°2 « j’aime »

Un deuxième CAAraoké de CAAnard et Lamama pour s’entraîner à dire « j’aime »😉

Hier, nous avons reçu deux témoignages de mamans qui ont montré notre CAAraoké à leur enfant. Deux témoignages qui nous ont fait chaud au cœur 💓

N’hésitez pas à nous apporter vos retours, c’est un peu notre carburant !

Lamama n’aime pas chanter en public, d’ailleurs elle ne l’aurait jamais fait avant Zazou et la CAA, c’est un peu dur pour elle comme exercice, mais elle croit tellement à la CAA qu’elle est prête à tout 😂

Dites nous si vous utilisez ces vidéos, si vous en faites d’autres, avec quelles chansons, comment réagissent les enfants……

Et chantez, dansez, et riez !

https://youtu.be/wFe4ExzZnDo

CAAraoké des mots de base n°1

En traînant sur les groupes Facebook anglophones sur la CAA, Lamama est tombée sur des karaokés CAA 😍

Vous imaginez bien que, vu l’appétence de Zazou pour les chansons, elle en est tombée amoureuse 🥰

Alors voilà, sans chichis, sans déguisement, sans sono, sans montage même, CAAnard et Lamama se sont lancés avec la chanson « les nouilles » d’Anne Sylvestre pour les mots « veux » « pas » ! 👇

https://youtu.be/n5sGMsO3lSM